»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Perros-Guirec L'ancien dispensaire transformé en gîte 4 étoiles

Les patients laissent place aux touristes. L'ancien centre d'hygiène sociale, racheté en 2016 par la famille Quentin, accueille désormais un grand gîte.

19/04/2017 à 09:15 par ameliethomas

La bâtisse de la rue Artistide-Briand a été rénovée l'année dernière. -
La bâtisse de la rue Artistide-Briand a été rénovée l'année dernière. -

Ce mercredi après-midi, Eric Quentin profite du soleil pour tondre la pelouse. Tout doit être nickel pour accueillir les prochains locataires. « C’est nouveau pour nous », sourit le quadragénaire, responsable communication pour un syndicat professionnel. Avec sa femme, il a acheté l’ancien dispensaire de la rue Aristide-Briand en février 2016. « On est tombé sous le charme. Avec ses fenêtres en arrondi, la bâtisse a un cachet », s’enthousiasme Eric Quentin.

Une maison de vacances

Le couple installé à Rouen est aussi « tombé amoureux » de Perros-Guirec. « En 2010, on était venu recharger les batteries après la naissance de notre troisième enfant, on revient depuis. Perros représente pour nous des moments de bien-être familial », confie Eric Quentin. Au point de vouloir s’y ancrer durablement. « Cette maison, on l’a d’abord achetée pour nous, c’est une maison de vacances. » Sa mise en location leur permet d’amortir les frais engagés.

« On a voulu conserver l’esprit du lieu »

Les Quentin ont déboursé 170 000 € pour acquérir la bâtisse de 170 m2, alors propriété de l’Objectif handicap solidarité. Ils ont réinjecté 70 000 € supplémentaires pour la rénover.

« C’est un lieu chargé d’histoire, on a voulu conserver l’esprit mais avec un ton décalé »

D’où le nom des chambres, baptisées les tuberculeux, les migraineux, ou encore ce pèse-personne antique trônant dans l’une des salles de bain.

Dans les années 1930, la bâtisse abritait un dispensaire. « Les gens venaient pour lutter contre la tuberculose », note Eric Quentin qui a effectué quelques recherches. Il sera ensuite transformé en centre d’hygiène sociale. Depuis 1997, il était occupé par le Département, d’abord pour la PMI (Protection maternelle et infantile) puis pour assurer ses permanences sociales. La collectivité a quitté le site en juillet 2015.

« La cuisine et le salon, c’étaient dans des cabinets médicaux. Le salon, la salle d’attente », décrit Eric Quentin, en faisant la visite. Et d’insister : « C’est un lieu chaleureux et lumineux, agréable à vivre, on ne sent pas la maladie ! ».

Un fort potentiel

Le dispensaire, d’une capacité de 15 couchages, est labellisé 4 étoiles par le ministère du Tourisme dans la catégorie Meublés.

« C’est un haut niveau de prestation. On s’est mis dans la peau des locataires pour aménager la maison ».

Même la décoration a fait l’objet de mûres réflexions. Les photos encadrées sont ainsi autant d’idées de balades et d’endroits à découvrir. « On a mis des légendes », glisse Eric Quentin.

Le gîte est en mesure d’accueillir du public depuis le début de l’année. Les vacances de Pâques marquent le démarrage de la saison estivale. Le planning de réservation est quasiment rempli jusqu’à septembre.

« Nous avons des randonneurs, un groupe de photographes, de peintres… Il n’y a pas de grand gîte dans le centre-ville », note le propriétaire. Confiant : « Il y a un fort potentiel, la côte est gorgée d’attractivités touristiques et puis quand on vient à Perros on a envie de revenir ! ».

Amélie Thomas

Utile. Plus d’informations sur www.ledispensaire.fr

22700 Perros-Guirec

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter