Lannion. La start-up Actility pourrait valoir un milliard !

Créée en 2010 à Lannion, la start-up Actility figure parmi les pépites françaises. Elle vient de lever 70 millions d'euros et pourrait à terme être valorisée à plus d'un milliard.

13/04/2017 à 12:28 par Erwann Hirel

Olivier Hersent,  directeur de la technologie, et Mike Mulica, directeur général d'Actility (crédit photo : Actility).
Olivier Hersent, directeur de la technologie, et Mike Mulica, directeur général d'Actility (crédit photo : Actility).

En mars 2011,  Olivier Hersent avait été la vedette du colloque Energ&tic à Lannion, devant 120 représentants d’entreprises de toute la Bretagne. Avec passion, il avait justifié son choix d’implanter dans la capitale des télécoms la toute jeune entreprise Actility, alors également présente à Caen et Paris :  « Parce que les compétences sont ici. S’installer à Lannion, c’est stratégique ». Avec l’émergence de nouveaux secteurs de recherches, pas de doute, « Lannion à une carte à jouer ».

Depuis, la start-up qu’il a créée en 2010 avec  Nicolas Jordan, Bernard Jannes et Boris Dezier a bien grandi. Classée 91e du FrenchWeb 500, elle compte Orange parmi ses principaux clients en France. « Actility est le leader des réseaux basse consommation et longue portée LPWAN pour l’Internet des objets (IoT), précise l’Adit à Lannion. La croissance de la société est centrée sur des solutions d’internet industriel à destination de secteurs clés tels que la logistique, le bâtiment connecté ou l’énergie ». Il faut dire que son marché, l’Internet des objets, est tout simplement planétaire et en pleine explosion.

« La prochaine licorne française »

Désignée « Start-up de l’année 2016 » dans le cadre des Prix de l’Entrepreneur organisés par EY et L’Express, cette spécialiste des réseaux bas débit longue portée pour les objets connectés avait engrangé l’an dernier deux gros contrats avec les Etats-Unis et le Japon. Et déjà, l’Adit voyait poindre  « la prochaine licorne française » (« l’appellation contrôlée » des  start-up non-cotées mais valorisées… à plus d’un milliard de dollars !). Elle figure en effet  dans une liste de sept happy few de la French Tech promises à ce bel avenir…

Actility n’en a jamais été aussi près puisqu’elle a annoncé mercredi 12 avril avoir levé  70 millions d’euros pour accélérer son développement dans les solutions de l’Internet des objets, pousser son déploiement notamment en Chine et Asie du Sud-Est, et mener des acquisitions.

Des recrutements

Selon latribune.fr, Actility devrait aussi « recruter à partir de juillet 2017 pour muscler sa puissance commerciale et renforcer son équipe d’ingénieurs, qui représente déjà 60% des effectifs ».

Les investisseurs avisés ne s’y sont pas trompés. Creadev (fonds d’investissement de la famille Mulliez) salue « l’anticipation visionnaire en termes de technologie, de modèles économiques et de positionnement marché » d’Actility et « son agilité dans l’innovation ». Bosch, Inmarsat, Bpifrance et bien d’autres sont de l’aventure.

Actility est aujourd’hui présente à Paris, Caen, Bruxelles, Londres, Amsterdam, Singapour et compte selon l’Adit près de 150 salariés dont une soixantaine en R&D exclusivement en France.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Faut-il regrouper les communes de Perros-Guirec, Trégastel et Saint-Quay-Perros ?
Chargement ... Chargement ...
Résultats sportifs de votre région
Go

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter