Lannion La passion marteau de Célia et Mary

A 14 ans, Célia Guillaumin et Mary Le Bouder sont les meilleures amies du monde. Ces collégiennes de Bossuet à Lannion ont une même passion : le lancer de marteau.

17/03/2017 à 15:57 par Administrateur

L'une est brune et espère plus tard travailler dans un laboratoire de cosmétique. L'autre est blonde et souhaite se diriger vers la psycho. Célia et Mary, 14 ans, partagent une même passion pour le lancer de marteau (photo : Isabelle Philippet).
L'une est brune et espère plus tard travailler dans un laboratoire de cosmétique. L'autre est blonde et souhaite se diriger vers la psycho. Célia et Mary, 14 ans, partagent une même passion pour le lancer de marteau (photo : Isabelle Philippet).

Malgré les mauvaises conditions climatiques, Célia Guillaumin et Mary Le Bouder se sont distinguées à Saint-Renan, le 19 février, lors des championnats de Bretagne de lancers longs. Célia est revenue avec le titre de championne minime avec un lancer de marteau à 36 m 24, et Mary est montée sur la troisième marche de ce même podium avec un lancer à 30 m 24.

« Ne pas écouter les clichés »

Mais pourquoi ces deux élèves de Bossuet, à Lannion, ont-elles choisi ce sport a priori plus masculin que féminin ? « Il ne faut pas écouter les clichés. Le marteau n’est pas que masculin » explique Célia, qui avoue malgré tout qu’avec ce sport, elle peut « buriner et mettre de la vitesse, de la force ».
Quant à Mary, la course n’était pas trop son truc. « Je ne suis pas une bonne sprinteuse et j’ai été attirée par le marteau. C’est très technique. La force ne suffit pas. Ce sport permet de nous défouler, d’évacuer nos problèmes et c’est très bon pour la concentration, cela aide ensuite en classe ».

6h d’athlétisme chaque semaine

Toutes les deux pratiquent 6 h d’athlétisme toutes les semaines ainsi qu’1 h 30 de lancer de marteau. Petit à petit, elles apprennent les bons gestes avec leur entraîneur, Yannick Le Trocquer, bénévole, qui vient spécialement de Paimpol pour les aider à progresser. « Toutes les deux sont très motivées. Elles ont envie de bien faire et vont parfois un peu trop vite et brûlent des étapes. Elles ont tendance aussi à se mettre la pression mais elles peuvent aller loin », explique-t-il.
Quand elles rentrent dans la cage, les sportives doivent faire le vide, oublier le monde qui les entoure, et surtout, « ne jamais se fixer d’objectif ».

« Les JO c’est un rêve »

Mary et Célia ont pu rencontrer Alexandra Tavernier, qui est venue l’an passé s’entraîner à Lannion avant de participer aux Jeux Olympiques. « On a pu la regarder, voir ses positionnements, la vitesse. Elle nous a donné beaucoup de conseils ».
Même si les deux jeunes filles ne veulent pas en faire leur métier et que le lancer de marteau reste avant tout un loisir, elles rêvent, pourquoi pas « de pouvoir participer aux JO en 2024. Peu importe la discipline, les JO c’est un rêve ». En attendant, elles désirent par leurs prestations, mettre le lancer de marteau en valeur. « En athlétisme, il n’y a pas que les courses. Nous désirons montrer que cela a évolué ».
Prochain objectif pour Mary et Célia : les championnats de France Ugsel (fédération sportive éducative de l’enseignement catholique), qui se dérouleront au mois d’avril. Elles encadrent également les jeunes enfants de primaire en espérant leur transmettre le virus. Et les rendre marteau.

22300 Lannion

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Faut-il regrouper les communes de Perros-Guirec, Trégastel et Saint-Quay-Perros ?
Chargement ... Chargement ...
Résultats sportifs de votre région
Go

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter