Tréguier Ar Jentilez. L'heure du grand carénage

Le bateau Ar Jentilez est en grand carénage au chantier naval du Jaudy à Tréguier. Les bénévoles sont aux petits soins.

17/03/2017 à 10:55 par Bertrand Dumarché

Le travail va se prolonger jusqu'au fin avril. -
Le travail va se prolonger jusqu'au fin avril. -

Il est là, fier et stoïque ! Le goémonier sablier Ar Jentilez a quitté fin février son port d’attache de Ploumanac’h pour rejoindre les hangars mis à disposition par le chantier naval du Jaudy, pour un grand carénage. Une trentaine de membres de l’association perrosienne Ar Jentilez sont aux petits soins, tous les jours, par roulement.

Laver, décaper, poncer, le goémonier conçu par un enfant du pays de La Roche Jaune, Yvon Clochet, prête ses flancs pour une mise à nu. La première étape a consisté au changement du plancher, de la cloison du tillac arrière et de barrots de plancher. Une deuxième étape est amorcée par ce qu’on appelle les œuvres vives, la partie immergée de la coque. « Le travail consiste à raboter complètement, de l’avant à l’arrière, de bâbord à tribord », explique Hervé Rousseau, vice président de l’association.

Chaque clou sera vérifié

L’émotion est palpable dans le hangar. « Ce n’est pas tous les jours que l’on voit un vieux gréement dans les hangars » explique Olivier Le Roux du chantier naval du Jaudy « Nous allons vérifier la partie motrice ». Klas Stelleman, l’homme qui murmure aux coques des bateaux, l’ausculte, le tâtonne « Chaque clou sera vérifié, les bordées, le bois avant de procéder au calfatage », annonce le charpentier de marine de Paimpol. « Il vieillit bien, il est entretenu depuis vingt-cinq ans ».

Une facture estimée à 22 000 €

La fin des travaux est prévue pour la fin avril. Le devis de ce chantier de cinq semaines fait état d’un coût total de 22 000 €, incluant la nouvelle voile de misaine et les tauds de voiles (hiver 2017-2018). « Ce n’est par rien pour une association, assure le président Florent Brodin. Nous montons des dossiers pour faire appel aux subventions auprès de la Région de Bretagne, du département des Côtes d’Armor et LTC. Nous avons heureusement le soutien de l’association des Vieux gréements de Ploumanac’h et la mairie de Perros Guirec, propriétaire du bateau. Malgré ces soutiens, nous avons besoin des mécènes privés et l’ensemble des donateurs qui accepterons, sous l’égide de la Fondation du patrimoine, de participer à cette campagne de mécénat populaire ».

Une fois cette période de carénage terminée, le flambart remettra les voiles pour retrouver la mission qu’on lui a confiée. Les croisières en mer, le long de la Côte de Granit rose feront certainement le plein cet été. Le vieux gréement sera visible sur tous les grands rendez-vous maritimes, Brest, Douarnenez, Paimpol, Ploumanac’h, sans oublier les manifestations locales.

Plus d’infos et don en ligne pour ce projet : www.fondation-patrimoine.org/47798

22220 Tréguier

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Faut-il regrouper les communes de Perros-Guirec, Trégastel et Saint-Quay-Perros ?
Chargement ... Chargement ...
Résultats sportifs de votre région
Go

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter